Le changement vu par la PNL

Brève introduction sur la programmation neuro-linguistique (PNL)

 La PNL est une approche de la communication et du changement, développée au cours des années 1970 à partir des travaux des Américains Richard Bandler et John Grinder (pour faire simple🙂 ). L’originalité de l’approche est qu’elle est d’abord pragmatique : « Nous ne nous intéressons pas à ce que les gens disent mais à ce qu’ils font vraiment. Puis nous construisons des modèles d’actions de ce que nous avons observé. »

Dans notre société, la seule constante, c’est le changement. ChrysalideEn effet, comme chacun peut directement le constater dans son environnement immédiat, ce qui était vrai, il y a dix ans, ne l’est plus nécessairement aujourd’hui, et ce que l’on sait actuellement sera probablement obsolète à l’aube des années 2020.

En conséquence, une vie professionnelle ne peut plus se fonder sur la seule maitrise d’un contenu spécifique. Pour réussir, nous devons être capables d’apprendre régulièrement des compétences nouvelles.

Il est donc, plus que jamais, nécessaire de développer deux facultés :

  •   Apprendre à apprendre
  •   Être flexible

Apprendre à apprendre est une attitude interne qui repose sur un usage intelligent, actif, systématique des possibilités de notre cerveau et de nos ressources personnelles. Fondée sur la disponibilité, cette connaissance des processus psychiques qui permettent l’acquisition de savoirs nouveaux, ne s’use pas au fil du temps, quelle que soit la variété des données que nous ayons à intégrer.

La flexibilité est l’expression comportementale de cette attitude interne. Elle est la marque de notre aptitude aux changements, de notre pouvoir sur les changements, ceux que nous rencontrons ou que nous suscitons.

Ces deux facultés sont traitées par la PNL qui propose des clés pratiques pour mieux les exercer et les maitriser. Quiconque leur consacrera le temps nécessaire peut, non seulement espérer mieux s’adapter aux mutations et aux défis de notre époque, mais surtout accueillir ces évolutions et les vivre avec curiosité et intérêt pour en tirer un parti positif.

Cette démarche repose sur un constat: ce n’est pas seulement en creusant et en analysant un problème (celui d’un individu ou d’une organisation) que l’on est assuré d’améliorer la qualité d’une performance. A cette attitude, fondée sur « la prise de conscience » de l’origine du problème, la PNL en oppose deux autres qui lui semblent plus appropriées, car souvent plus efficaces vis-à-vis du résultat.

  • prendre appui sur les ressources personnelles et les compétences disponibles en nous, pour les étendre à bon escient aux domaines où elles font défaut,
  • reproduire les savoir-faire de ceux qui excellent dans leurs actions et apprendre à engendrer leurs performances.

Quand changer et apprendre ne sont plus synonymes de recherche de défauts, des erreurs et des fautes, mais essentiellement quête de richesses, des potentialités et des qualités existantes, alors la démarche qui favorise cette évolution peut devenir une fantastique opportunité de croissance offerte à l’intelligence humaine.

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge » Winston Churchill

Extrait du livre d’Alain Cayrol et Patrick Barrère « S’initier à la PNL »

A propos Florence Suberville

Accompagnatrice en projet de carrière
Cet article, publié dans Changement, Coaching, Développement personnel, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s