Le changement constant

« J’ai un trou de 6 mois dans mon CV, que va penser mon futur employeur ? »

6 mois sans un nouvel article pour mon blog, que pensent mes lecteurs ?

Je ne sais pas vous, mais moi, ce partage virtuel me manque…

Je ne trouve pas le temps pour écrire moi-même des articles, pourtant au travers de mes lectures (pour lesquelles je trouve du temps🙂 ) les idées de partage sont nombreuses ! Alors, pourquoi ne pas partager des extraits de livres ou de travaux pour nourrir nos échanges ? Je me positionne alors comme une facilitatrice de lien entre une information pertinente (selon ma vision du monde🙂 ) et vous…

Voila donc ma première tentative sous le thème récurrent de la constance du changement.

« Dire que le monde est en plain changement serait un doux euphémisme : c’est à un véritable bouleversement que nous assistons, sans en avoir les tenants ni les aboutissants. Pour autant, nous pouvons observer que de nouveaux paradigmes y ont pris place. » Leur compréhension est utile pour arriver à deux notions essentielles et ensuite adopter une approche systémique. « Spécialiste du changement, Frédéric Hudson a reçu de nombreux prix pour les éclairages qu’il a apportés dans ce domaine. Il a modélisé, en particulier, les anciens et les nouveaux paradigmes.

Dire au revoir aux anciens paradigmes

Par le passé, la valeur motrice était la sécurité, définie par l’extérieur. D’où les principes suivants, en filigrane de la vie et de l’évolution des êtres humains.

Le principe linéaire ; la vie était censée se dérouler selon un fil rouge continu. On apprenait un métier, puis on le déroulait jusqu’à la fin de ses jours. Idéalement on gagnait chaque année un peu plus, on économisait, on achetait une maison. On se mariait… pour la vie.

Le principe du dehors -> dedans ; Notre vie était façonnée par l’extériorité. Environnement socioculturel, religion, sexe étaient absolument déterminants. Souvent, les choix les plus importants d’une vie n’étaient pas effectués par le principal intéressé…

Le principe de l’apprentissage dans les jeunes années ; l’apprentissage était réservé aux enfants et aux jeunes, ensuite on travaillait jusqu’à la retraite sur cette base. On n’envisageait pas d’apprendre de nouveaux métiers, ni même de nouveaux comportements.

Le principe de la constance ; C’était la promesse de la stabilité, sinon ce n’était pas normal.

Comprendre et intégrer les nouveaux paradigmes

Leur arrivée ne s’est pas faite du jour au lendemain. Probablement les nouveaux paradigmes ont-ils émergé dans les années 70, avec une très forte accélération depuis le début du XXIème siècle. Aujourd’hui ces nouveaux principes s’imposent à nous et à notre vie, que nous le voulions ou non.

Le principe de l’auto-renouvellement ; Notre vie est une alternance de cycles, de creux et de bosses. Ce n’est pas « un long fleuve tranquille », il nous faut nous approprier cette réalité plutôt que de la subir.

Le principe du dedans -> dehors ; A nous de porter nos valeurs, d’utiliser nos talents, de prendre conscience de nos besoins, de nous donner des projets, de décider de notre vie… et de notre impact sur le monde.

Le principe de l’apprentissage à l’âge adulte ; Nous avons la possibilité d’apprendre à tout âge de nouveaux métiers, de nouveaux comportements. Formations, développement personnel, moyens modernes d’information… Nous pouvons décider d’évoluer, d’apprendre et de désapprendre, tout au long de notre vie.

Le principe du changement constant ; Rien n’est définitif, nous devons apprendre à nous renouveler sans cesse, à nous remettre en question.

De ces nouveaux paradigmes, émergent deux notions essentielles : le changement et la responsabilité personnelle.

Les nouveaux paradigmes illustrent bien l’approche traditionnelle chinoise, dont un vieux proverbe dit que « la seule chose qui ne changera jamais, c’est que tout changera toujours ».

Sur la notion même de changement, nous sommes souvent en résistance […] Mais le changement permanent est une réalité, parce que la vie est changement. Or, à chaque fois que nous nous battons contre la réalité…nous perdons !

N’est-il pas temps d’en changer ? »

Pour adopter une approche systémique qui prend en compte l’ensemble des éléments du système et, surtout, leur interaction.

A suivre…

[Extrait du livre « Petit manifeste du rebelle engagé » de Fabien Rodhain]

A propos Florence Suberville

Accompagnatrice en projet de carrière
Cet article, publié dans Changement, Développement personnel, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le changement constant

  1. Lumi dit :

    Thank you for sharing your thoughts with us! In fact you are right, you have been away long time, and first thought that came to my mind when I saw the feed from your blog was ‘Oh…I haven’t hear from Florance since long, was me not paying attention to her blog or her not feeding us?
    Coming back to your article, I’m totaly facing this paradigm change of the labour environment.
    Not long ago I came accros another term totally new for me: multigenerational environment and impact on the working environment. In fact we are faced with an unprecedent situation where we have 4 generations sharing some working environment and which, of course, need to learn work together. Among these 4 generation there is one need to learn HOW TO CHANGE its mentality from first paradigm to the new paradigm. This gereration is the one facing the biggest challenge as needs to change its mindset from liniar way of thinking to total flexibility and openess to new.

  2. I thank you for your warm message!
    Florence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s